Aïkido

  • Aïkido enfants (de 7 à 14 ans) : mardi de 18h à 19h15
    Tarif : 146 €* ( 130€ à partir du deuxième enfant )
  • Aïkido adultes/ados (à partir de 14 ans) : mardi de 19h30 à 21h30, jeudi de 19h30 à 21h30 et samedi de 9h – 11h
    Tarif : 220 €* (et 196 € : demandeur d’emploi, conjoint, étudiant et moins de 18 ans)

*Exceptionnellement, et compte tenu de l’incertitude que la situation sanitaire fait peser sur la tenue des cours tout au long de l’année, un tarif minimum (51€ pour les enfants, 61€ pour les adultes et ados) couvrant l’adhésion au club et la licence FFAB est proposé pour la saison 2021-2022.

Dans le contexte de l’épisode de COVID, le respect d’un protocole sanitaire permet le déroulement de la pratique dans des conditions sereines.


L’aïkido est la voie de l’harmonie des énergies. C’est un art martial japonais défensif et non compétitif. On y apprend à contrer une attaque grâce à des techniques de torsion au niveau des articulations, de projection et de contrôle au sol. Son originalité est donc sa totale absence de compétition de par le fait qu’elle est impossible : l’adversaire, celui qui attaque, qui saisit, devient partenaire, antagoniste complémentaire avec lequel on tente de réaliser l’harmonie dans le mouvement.

Exercices respiratoires et de concentration, techniques à mains nues et avec armes traditionnelles amènent à vivre « détaché du fruit de l’action », donc plus heureux. Qualifié comme « l’Art de la Paix » par son fondateur, Morihei Ueshiba (1883 -1969), l’aïkido est une discipline se pratiquant dans un esprit tranquille, dénuée d’agressivité, puisque le relâchement et l’accomplissement personnel par une meilleure maîtrise de soi sont des principes fondamentaux en aïkido.
Pratiqué régulièrement, l’aïkido développe la confiance en soi, l’intuition et la vigilance. Le respect du Bushido (code d’honneur et de morale traditionnel des arts martiaux japonais) et l’esprit de la non violence font de l’aïkido une discipline éducative complète par les valeurs qu’il véhicule.
Unification du corps et de l’esprit, il développe les valeurs morales : modestie, bonté, loyauté, honneur, courage et maîtrise de soi. Sur le plan physique il développe le corps d’une manière harmonieuse : souplesse, attitude, respiration, relaxation, endurance. Enfin, sur le plan des mouvements il développe les connaissances : du déséquilibre, de l’énergie, des réflexes. Ainsi hommes, femmes, enfants peuvent pratiquer l’aïkido dans un esprit calme et relaxé, sans force ni volonté de faire du mal.

L’École Aïki-Zen  

L’École Aïki-Zen accueille les personnes, hommes, femmes, seniors et enfants, intéressées par la paix et l’harmonie. Les seniors avec une santé articulaire minimum sont les bienvenus. De même les enfants à partir de 8 ans pour lesquels une méthode originale a été conçue. L’École Aïki-Zen de Seyssinet-Pariset est affiliée à la FFAB (Fédération Française d’Aïkido et de Budo).

À Seyssinet-Pariset, l’École Aïki-Zen est née d’une quête de plus d’un demi-siècle, dont le fruit est une méthode permettant une compréhension intelligible pour l’étude des principes d’aïkido. Dans l’enseignement traditionnel, l’élève tente de reproduire ce que montre le professeur de façon plus ou moins subjective et globale. Beaucoup de temps sera nécessaire à la compréhension et à l’appropriation de ce qu’il « a vu ou cru voir ».

Les spécificités de l’École Aïki-Zen
• Arriver à une pratique souple, harmonieuse, joyeuse, relaxante et non volitive (non combat).
• Intégrer la pratique zazen ou mokuso dans la préparation à l’aïkido.
• Dynamiser le travail sur les fondements de l’aïkido à travers les outils mis en place par O Sensei Ueshiba (fondateur de l’aïkido), maître Tamura (de l’Aïkikaï de Tokyo, responsable du développement de l’aïkido en Europe et dans notre pays) et François Bourbon (fondateur de l’école Aïki-Zen de Seyssinet-Pariset).
• Développer la qualité des relations entre les partenaires pratiquants (Aïté – Tori) .
• Assurer constamment la relation entre le travail aux armes et à mains nues à travers  notamment les applications au Iaïto (sabre japonais).

La pratique prend sa racine dans le Zen. Chaque cours débute par une séance de Zazen (l’assise, la méditation) avec posture adaptée. Chacun amène un shoggi (petit banc) ou un zafu (coussin). Assis, on se prépare à l’attention, à la perception globale de ce qui est « ici et maintenant », à la mise en place d’une respiration profonde (abdominale) basée sur l’expire, à la posture, à l’attitude dans la pratique, à la compassion, la patience et la tolérance.

L’enseignement à l’école Aïki-Zen, de par la voie induite par le Zen, est avant tout l’harmonisation. L’élève suit un apprentissage logique, méthodique et intelligible : attitude, respiration, déplacements, rotation des poignets sont enseignés, le guidant, dès le début, pour une pratique juste, précise et douce. Les bases acquises avec la rigueur, tel le pianiste travaillant gammes et harmonies encore et encore, le pratiquant évoluera libre et sans ego. C’est un travail sur soi, une discipline interne aboutissant de façon non volitive (non forcée, naturellement juste, éthique) à l’accomplissement des principes (techniques) auxquels le partenaire participe en conscience et confiance.

«Si l’on veut changer le monde, commençons par nous changer nous-même» Si l’on veut la paix, préparons la paix. Aïki-Do est la voie de l’harmonie. L’esprit du Zen par la pratique Zazen est constant dans cette voie interne. La pratique Aïki-Zen c’est la pratique de l’Aïkido.

FacebooktwittermailFacebooktwittermail