Gymnastique Japonaise

Dans le contexte de l’épisode de COVID, les contraintes sanitaires en vigueur au sein de la fédération d’Aïkido et de la municipalité nous conduisent à une incertitude sur la date reprise de la section gymnastique japonaise. Vous avez été nombreux à venir nous rencontrer aux forums des associations. Nous espérons pouvoir donner une suite favorable à votre engouement. Suivez nos actualités ! Vous pouvez aussi nous envoyer un mail pour être tenus au courant de l’évolution des choses.

La gymnastique japonaise est historiquement un ensemble d’exercices physiques, mouvements respiratoires et énergétiques permettant de se préparer à la pratique des arts martiaux et de l’Aïkido en particulier.

C’est une activité simple et accessible à toutes et tous. Ses pratiquants sont autant des femmes que des hommes et toutes les classes d’âges sont représentées. On s’exerce seul ou à deux avec ou sans arme en bois (sabre, bâton). La grande diversité des exercices proposés rend cette discipline passionnante.
Par des exercices de renforcement, des assouplissements, on entretient la solidité des os, la souplesse des articulations. Notamment de la colonne vertébrale, qui est considérée par les professionnels de santé comme le pilier du corps, ce qui en fait une discipline de santé.
Les postures et mouvements lents permettent le travail de l’équilibre et de la coordination, par lesquels le pratiquant ressent une amélioration de sa posture. Il perçoit mieux son corps dans l’espace et améliore sa précision gestuelle.
Développer et mieux connaître ses capacités physiques sont des atouts de cette gymnastique japonaise. En focalisant son attention sur sa respiration, son attitude corporelle et la circulation de l’énergie, le relâchement apparaît et c’est la dimension intérieure de cette gymnastique qui s’ouvre au pratiquant. Ce travail sur son ressenti interne la rapproche de la méditation, dont les bénéfices sont partagés.
Par une prise de conscience du corps on favorise un travail sur soi-même pour une meilleure maîtrise. Relaxation physique et relâchement mental amènent un calme intérieur que l’on cultive au dojo, puis en dehors dans son quotidien.

Les cours sont assurés par Roger GENEVOIS (ceinture noire 3ème dan, diplômé du Brevet Fédéral), assisté de Laurent MASTRORILLI (ceinture noire 3ème dan, diplômé du Brevet d’Initiateur Fédéral d’Aïkido et masseur-kinésithérapeuthe).

L’équipement pour pratiquer : un keikogi ou un bas de survêtement et un tee-shirt, des zoris (sandales, tongs…).

FacebooktwittermailFacebooktwittermail